Le Madazine des Madalascars

...Frank et jean en Lémurie

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Tulear2

TulearIls auraient pu se laisser aller à la langueur, oublier le monde et profiter du temps qui coule lentement sur la plage de Mangil, mais la chronik ne peut attendre, il doivent s’envoler pour Morandav et son allée de baobabs, passage obligé de tout Mada-touriste.

 air mad
 À Air Mad, pour confirmer leur vol, l’hôtesse après s’être raclé la gorge, leur dit : “Il y a un problème... l’avion part bien à l’heure, mais c’est dans - elle regarde sa montre - cinq minutes.”
Les deux Mada-lascars, tout à leurs plaisirs, ont laissé filer le temps, et ont perdu le compte des jours. Changement de programme, tant pis pour les baobabs, ils n’ont plus le temps d’y aller. Ils improvisent donc : Une nuit à  Sarodano, un petit village de pécheurs sur une langue de sable, puis le lendemain Tana encore et toujours avant Antsirabe (antsirabé), capitale des hautes-terres.