frank et Jean dinde

...Rien quun bout

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Petite gaterie

 La seule activité à Puskar est d’aller admirer le coucher de soleil sur le lac sacré, une mare fangeuse, qui est entourée de 52 Ghats ( le Ghat est l’escalier qui mène le pèlerin à ses ablutions dans l’eau sacrée). Certains Ghats  ont une importance particulière : Vishnou est apparue au Varah Ghat sous forme de sanglier, Brahmâ – encore lui – s’est baigné au Brahmâ Ghat et les cendres de Gandhi ont été dispersées au Ghat éponyme.
 Pushkar sunset sur les ghats
 On peut aller au Ghat sans se mouiller – Ghat au sec – mais pas sans s’y faire agresser, en effet sur le sunset Ghat – rendez vous des touristes – une nuée d’enturbannés traque la roupie. Ici la technique c’est le ravanatha, un instrument à cordes fait d’une demi-noix de coco, tendue d’une peau de chèvre, et d’un bout de bambou, l’instrument de travail des bhopas.
 Les bhopas sont une sous caste brahmanique de conteurs et musiciens, ils jouaient pour les Maharajas, mais avec leur disparition, ils sont réduits à jouer pour les mariages et les touristes
 Pushkar Musiciens sur les ghats
 Rempal et Sita sont un couple de Bhopas, ils ont appris leurs chansons de leurs parents qui les tiennent des leurs parents…etc…etc - tradition orale oblige. Leurs chants content leur vie au quotidien, mais aussi des hauts-faits maharanés (j’en connais d’autres qui racontent leurs vacances en images avec lien pour faire des dons - Merci Thierry). Comme toutes les castes, ils se marient entre eux et ont beaucoup de petits bhopas (qui chanteront leurs vies aux touristes…etc…etc).
Ils vivent dans le désert sous une tente faite de bouts ficelle, toiles et plastiques. Comme il se doit, dès qu’on les approche, ils confessent leur difficulté de vivre et mendient un peu d’aide – car ils ont de gros besoins : ils ont beaucoup d’enfants qu’ils doivent marier.
 Puskar Rempal et Sita
 Mais ils sont bien plus high-tech que leurs looks peuvent le laisser croire : au milieu d’une chanson Sita sort un téléphone de son sari tandis que Rempal essaye de nous vendre un DVD de chansons rajasthanies où ils figurent. Puis ils nous montrent leur book, et enfin quémandent encore un peu d’aide.
 Pushkar : Rempal et Sita
 Notre compassion n’est pas sans fin, et tant de sollicitation tend à la tarir.