Ma cabane au Guatemala

Les cousins voyageurs en Amérique centrale en 2005

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Copan

 Copan
On file vers Copan, plus pour faire une pause dans le trajet que pour les ruines. Copan est juste à la frontière avec le Honduras, mais c’est déjà un autre pays, plus d’indiens en uniforme, leur espagnol nous est à peine compréhensible et fini les enfant-mendiants (Frank : enfin car je me retenais pour ne pas leur casser la main - Jean : Rank c’est son nouveau surnom est un violent qui s’ignore).
Vestiges Maya - Copan
Les ruines de Copan, sont à la finition ce qu’est Tikal au gros oeuvre, l’impression n’est pas la même, et elle complète notre connaissance du monde Maya (Frank: comme si on etait venus pour etudier les Mayas - Jean : et qu’est on venu faire ici ?)
Vestiges Maya - Copan

Ensuite re-bus vers La Ceiba (Frank : Le bus c’est long et inconfortable, ça ne vaut pas une voiture décapotable), où nous passons une nuit avant de prendre ensuite le bateau, qui nous amènera sur l’île Utila, puis le lendemain dans un petit îlot nommé Water Cay, où a lieu la fameuse fullmoon-party.